la porte ouverte
HENRI VERNES

«Ceci est mon premier roman, écrit pendant l’Occupation, à une époque où toutes les portes étaient fermées. […] Il s’agissait – il s’agit – de l’histoire d’un homme, jeune, beau et fort, mais qui se sent mal à l’aise dans un univers de béton, de conventions, d’une captivité morale et physique. Un homme qui aurait dû vivre à un âge où le monde était encore fait de grands espaces, au sein d’une nature toujours vierge. En un mot, il était en retard sur le Temps. Celui-ci avait passé alors que lui-même demeurait immobile.»

– Henri Vernes

_______________________________

marmotte
BRYAN PERRo

Les turbateurs étaient en ville aujourd’hui. Nous avons pété la gueule aux blôkes. Les blôkes sont des chiens sales. C’est pas moi qui le dis, c’est Tarzan. On ne peut pas se fier aux blôkes. Dès que tu as le dos tourné, ils te plantent un couteau entre les hommes aux plates. On ne peut pas faire confiance aux blôkes. Les samedis, les turbateurs vont souvent à la chasse aux blôkes. C’est moi le chef des turbateurs parce que je suis le père turbateur. Les marmottes aiment se battre. Je suis le chef parce que j’ai Rintintin, mon fidèle compagnon. Les autres turbateurs me suivent. Il suffit que je dise : « Bon. Goddamfuckinfrench! » pour que tous les turbateurs crient d’une seule et même voix : « YES!!! Les blôkes! Les blôkes! Les blôkes!!!»

_______________________________

la mise au point G
suzanne quimper

«…homme de 34 ans, assez bien de sa personne, allergique aux cinq G, cherche compagne…» Le septième profil m’ intrigue et me vole un sourire. Évidemment, je connais les allergies aux cinq P – poil, pollen, poussière, plume, peluche – mais j’ ignore tout des cinq G. Cette petite recherche m’ amuse et je décide d’ y réfléchir sérieusement.

Stéphanie recherche le compagnon idéal sur un site de rencontre. Sa quête l’ amènera à découvrir les fameuses allergies de cet homme qu’ elle croit être le bon. Elle fera face à une situation qu’ elle ne pensait jamais devoir affronter. Quelle décision prendra-t-elle lorsqu’ elle découvrira le secret inavouable de cet homme?

Drôle et captivant, ce roman transporte le lecteur dans les dédales d’ un monde caché. Les tabous sont bousculés et la tolérance est mise à l’ épreuve. L’ amour et l’amitié se mêlent au suspense pour en arriver à une conclusion que seul un lecteur chevronné pourra découvrir avant le mot de la fin.

_______________________________

ventre à louer
suzanne quimper

– Veux-tu bien me dire où vous avez déniché une mère porteuse ?
– Sur un site Web. Je sais que ce n’est pas très émouvant comme histoire, mais c’est la vérité toute crue.

Florence et Philippe ne peuvent pas avoir d’enfants. Plutôt que recourir à l’adoption traditionnelle, ils décident de faire appel à une mère porteuse. Ils vont passer par toutes les émotions avant de faire un choix qui bousculera leur vie et leurs convictions à jamais.

Dans ce deuxième livre, l’auteure explore l’épineuse question des mères porteuses avec beaucoup d’humour et une pointe de suspense. Amusant et déconcertant à la fois, ce roman ébranle les certitudes et fait réfléchir autant qu’il fait rire.

_______________________________

Les pieds dans les draps
suzanne quimper

– Tu veux aller dans des partouzes? Avec moi, en plus?
– Tout de suite les grands mots ! Je ne parle pas de partouzes, mais de rencontres intimes à quatre, tout au plus.
– C’est vrai qu’à quatre, on parle d’un quatuor érotique. Partouze! Comment me vient-il des mots aussi farfelus? Quand a lieu ta prochaine soirée de quatuor érotique? J’ai hâte, j’me peux pus!

Le couple de Jessica bat de l’aile. Son chum Martin lui propose l’échangisme pour pimenter et peut-être sauver leur union. Jusqu’où ira-t-elle pour lui faire plaisir tout en respectant ses convictions? Avec beaucoup d’humour, l’auteure propose une incursion dans ce monde discret qui provoque parfois des situations aussi inattendues qu’hilarantes.

Fidèle à la Wit Lit, le roman qui fait rire et réfléchir, Suzanne Quimper explore l’échangisme dans ce troisième livre. Avec humour et lucidité, l’auteure décortique ce thème et éparpille les énigmes jusqu’à l’imprévisible dénouement.