Ô Cannabis
Michel Morin

À l’heure où est enclenché le processus de légalisation du cannabis récréatif au Canada, le présent ouvrage entend faire œuvre utile en apportant un éclairage nouveau et en faisant l’état des lieux sur les diverses réalités du cannabis.

Bien qu’il s’agisse d’une des plantes les plus étudiées dans l’histoire, une part significative du grand public entretient injustement à son égard de solides préjugés. Les mythes et fausses perceptions qui perdurent au sujet du cannabis proviennent d’une méconnaissance généralisée de cette substance, de ses vertus et de ses dangers réels. Ce livre entend y remédier.

En plus d’exposer l’histoire de la plante et l’évolution des lois la concernant, cet essai richement documenté révèle les dessous de l’insidieuse guerre aux drogues. Examinant l’industrie du pot thérapeutique et les expériences récentes dans certains États américains, l’auteur tente de dégager un portrait objectif des retombées de la légalisation au Canada.

_______________________________

Un homme au primaire
R. S. Capé

Ce livre est un acte de rébellion.

L’auteur est un enseignant qui a dédié vingt ans de sa vie à travailler dans nos écoles primaires. Il nous livre ici un cri d’indignation devant les soupçons aberrants auxquels sont soumis les rares hommes qui travaillent auprès des enfants.

C’est une dénonciation d’un système dépassé et fossilisé qui est incapable de remettre en question ses certitudes et ses dogmes. C’est une mutinerie contre un régime empreint de misandrie envers les hommes et les garçons qui le subissent jour après jour.

Ce livre est pour nos fils, nos frères et nos pères. Il est pour ces hommes altruistes qui choisissent de consacrer leur vie à l’éducation de la prochaine génération. Il est pour tous ceux et celles qui ont à cœur le bien-être des enfants, l’égalité des sexes et la justice sociale.

C’est une sonnette d’alarme qui brise les tabous en faisant la lumière sur une situation inadmissible qui a assez duré.

_______________________________

Ne dites pas à ma mère que je suis athée
Michel Morin

Saviez-vous que c’est en raison d’une bête erreur de traduction qu’on croit vierge la mère de Jésus ? Qu’aucun des auteurs des Évangiles n’a connu le Messie? Que de plus en plus d’experts croient qu’il n’a même jamais existé ? Que des millions de créationnistes sont persuadés que l’humain a cohabité avec les dinosaures? Saviez-vous que le responsable du plus grand nombre de génocides dans l’histoire serait le Dieu de l’Ancien Testament? Que, pendant plus de mille ans, nos prêtres pouvaient se marier? Saviez-vous qu’en dépit des innombrables contradictions et absurdités qu’on y retrouve, la Bible et le Coran demeurent les livres en regard desquels une majorité significative de gens sur la planète définissent leur façon de vivre et de contempler l’univers?

Alors que depuis le tournant du millénaire la littérature athée connaît un essor proprement fulgurant chez nos voisins américains, il était temps qu’un auteur impie pave la route à d’autres athées du Québec. Scrupuleusement documenté, s’inspirant des recherches et des réflexions des plus grands auteurs athées de notre époque (de Christopher Hitchens à Sam Harris en passant par Richard Dawkins) et y ajoutant une dose massive d’ironie, Michel Morin propose avec Ne dites pas à ma mère que je suis athée un ouvrage résolument antireligieux à l’irrévérence joyeusement assumée.